born to do born : devenir sage-femme

born to do born : devenir sage-femme

Comment j'ai pris conscience d'etre en médecine ^^

On prend conscience qu'on est en médecine lorsqu'on ne réalise même plus à quel point ça a envahi notre vie.

Chaque douche est une occasion de réviser son anatomie, chaque repas est une occasion de réviser ses cours de biochimie sur les lipides, les glucides, les protéines, les vitamines, le métabolisme énergétique…mais aussi ses cours de physiologie sur les apports recommandés, le fonctionnement du métabolisme…, si on mange des œufs profitons-en pour faire le rapprochement avec les cours d'embryo, si on a le malheur de se couper ,de se blesser, de tomber malade « chouette, comme ça ça me fait réviser mon histologie sur le tissu sanguin et les défenses immunitaires ! »,chaque nuit est l'occasion de réviser en rêve (ou cauchemard) les cours vus dans la journée…

N'avoir aucun sujet de conversation autre que médecine et s'entendre dire au téléphone « Quoi de neuf ? T'as rien à me raconter ? », ben non parce qu'à part les cours je n'ai pas de vie à coté ! Découvrir cette solitude que tout le monde nous décrivait…oui il faut l'avouer, on a effectivement une vie monacale ! Se faire inviter au début de l'année pour des sorties et à la fin de l'année apprendre qu'en fait il y en a eu plein mais qu'à force de refuser on n'était plus invités…

S'entendre dire alors qu'on révise comme des malades qu'on a « peu de chances » de l'avoir, qu'il n'y a « que » les têtes qui l'ont…que c'est pas grave on pourra toujours redoubler, que « est-ce que c'est si grave si tu te réorientes ? »…décidément, les gens ne comprennent vraiment pas, c'est pas un reproche, c'est juste la constatation que si on n'est pas dedans on ne peut pas se rendre compte, et que ces phrases censées nous remonter le moral ne font qu'aggraver encore plus les choses quand on doute ou qu'on perd pied. Bon à coté de ça il y a les « je crois en toi », « t'es faite pour ça », « tu me manques », ces phrases qui font du bien au cœur quand la tête sature, qui donnent l'espoir de se dire que peut-être après on pourra faire comme si de rien n'était et reprendre sa vie sociale où on l'avait laissée, avec ces gens qui comptent tant et qui vont nous attendre à la sortie, car à quoi ça sert de l'avoir ce concours si on ne peut partager son bonheur avec personne ?

En fait notre vie est régie par la médecine, tout tourne autour de la médecine, pour finir sur une phrase de mon prof de shs qui je trouve résume bien les choses : « On rentre en médecine comme on rentre dans les ordres, on sacrifie sa vie pour autrui, à la seule différence qu'on n'a pas à faire vœu d'abstinence »… enfin vous en faites pas on n'en fait pas le vœu mais c'est comme si, on n'a pas le temps ! lol



18/06/2009
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres